2 thoughts on “Fleur de Sel: d’après l’histoire de Rosen Hicher:”

  1. Madame,

    C’est avec émotion qu’on lit ce texet d’une femme ayant connu la prostitution.
    cependant, je ne peux être en accord avec certains de ces propos.
    Elle même définit être tombée dans ce cycle par « choix », alors pourquoi le condamner?
    Peut on se considérer comme « viol »e » mot tres grave quand on accepte de le faire?
    L’individu a le choix de sa vie, surtout et j’insiste sur ce pointn quand on fait ce métier de façon indépendante.

    Car le vrai problème ce sont les proxénètes, pas les prosyituées ni les clients.

    Tout comme ces femmes, les clients ont des vies brisées pour certains: divorce, veuvage, manque de dialogue, de considération.

    etre prostituée est aussi selon Mme Hitcher, un moyen de gouter à l’argent facile.

    Est ce un délit? Je connais des prostituées qui ont réussi leur vie, sans honte, ni traumatisme.
    On ne peut se permettre de présenter toukours le coté noir qui existe certes, mais uniquement à cause de proxenetes intouchables.

    Vivre c’est décider, celle qui décide vit, celle qui subit un choix de vie doit être défendue.

    1. Bonjour

      Merci pour votre message. Cet article est avant tout un témoignage, rien ne plus. Il n’a pas vocation à porter la parole de tous. Ce qui est vrai pour Rosen n’en fait pas une vérité.
      Bien cordialement

Répondre à michel Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *